Comment devenir avocat à l’étranger ?

Devenir avocat, est le rêve de la très grande majorité des étudiants en droit en ce sens que cette profession est stimulante, moralement enrichissante. Le plus important est qu’elle vous garantisse un meilleur statut social. Ce qui vous intéresse maintenant, c’est comment devenir avocat à l’étranger ? Ce mini guide vous éclaire sur cette question.

Devenir avocat à l’étranger : Belgique

La Belgique attire bon nombre de français voulant exercer le métier d’avocat à l’étranger sans avoir participé à certains concours comme le CRFPA ou concours d’accès aux écoles de formation à la profession d’avocat. Dans ce pays, à la fin du Master Belge, il est juste nécessaire de trouver un superviseur ou entrer en contact avec le barreau qui le formera pendant trois ans au métier. Si vous êtes Français, vous devrez cependant repasser une année d’équivalence dans les hautes écoles de Belge. Vous serez ensuite libre de vous efforcer de trouver un stage judiciaire. À la fin de ces stages, vous allez participer à un examen. Alors, vous êtes avocat de manière officielle.

Devenir avocat à l’étranger : Luxembourg

Le Luxembourg inspire les avocats désirant se consacrer au droit fiscal, droit bancaire, droit des contrats, etc. Après avoir obtenu votre Master en France, le principe reste inchangé pour la Belgique : vous devriez repasser une équivalence. Néanmoins, pour surmonter à la formation supplémentaire luxembourgeoise, une maîtrise parfaite des langues luxembourgeoise et allemande est exigée. Si vous acquérez votre diplôme, vous serez donc censée chercher un superviseur. La formation juridique dure deux années, pendant lesquelles la rétribution est fixée par votre superviseur. À titre d’information, de nombreux avocats à Paris envisagent d’habiter au Luxembourg. Bien sûr, il est possible de s’y installer en tant que avocat français mais non avocat à l’étranger.

Devenir avocat à l’étranger : États-Unis

Si vous souhaitez devenir avocat à l’étranger ou avocat aux États-Unis d’Américain, des études qui durent 7 ans devront être suivies à plein temps après le lycée soit 4 années de cours de premier cycle, suivies d’une faculté de droit qui dure 3 ans et un test écrit du Barreau. Les candidats aux facultés de droit sont censés obtenir un baccalauréat pour autoriser le dépôt de leur demande. Toutefois, la plupart des exigences sont susceptibles d’être variés suivant l’État. La compétition pour l’admission dans certaines études de droit est très compétitive. L’approbation dans certaines facultés de droit est fonction de la compétence du candidat à démontrer une capacité à l’étude de droit.

Assistance et recommandations par un avocat en droit des marques
Créances clients : guide pratique