Créances clients : guide pratique

Créances

Créer et diriger une entreprise, ce n’est pas aussi simple. Un leader doit savoir dès le début qu’il sera confronté à différents obstacles avant d’atteindre son objectif. Les créances clients sont considérées comme les plus difficiles à gérer. Il s’agit en effet d’un enjeu majeur pour la société sur les plans financiers, gestionnaires ainsi que comptables. Si ces créances ne sont pas réglées convenablement et dans les temps, cela risque de créer des problèmes financiers. Pourquoi faut-il y faire attention ? Et comment s’en occuper efficacement ?

La créance client : c’est quoi au juste ?

Nombreux sont les jeunes entrepreneurs qui se lancent à l’aveugle et qui ne connaissent pas encore l’importance de la gestion de la creance client. Il s’agit en effet d’une dette que le client doit à la société. L’ensemble des créances clients contient les factures impayées à l’entité dont la date d’échéance a été bien dépassée. Cela n’inclut donc pas les factures qui sont en attente de règlement. Si c’est l’entreprise qui doit quelque chose aux fournisseurs ou aux acteurs externes, c’est ce que l’on appelle « dette fournisseur ». Mais toutes les entreprises peuvent-elles avoir des créances clients ? Ce genre de situation concerne principalement les organismes qui vendent des biens ou des services aux consommateurs et qui émettent des factures, cliquez ici pour en savoir plus.

Les factures qui expliquent les conditions générales de vente indiquent déjà le délai de paiement, qui est normalement fixé de 30 à 60 jours. Ce délai commence au moment où la prestation a été effectuée ou la marchandise a été livrée. Quand le délai est dépassé, l’entreprise a le droit de lancer une procédure de recouvrement de créances. En tant que responsable, comptable ou chef d’entreprise, vous devez donc savoir différencier une facture avec un délai de paiement dépassé ainsi qu’une facture encore en cours de règlement.

L’importance de la gestion des créances

Une mauvaise gestion de creance n’est pas sans conséquence sur le développement d’une entreprise puisqu’elle touche la trésorerie. D’ailleurs, la santé d’une société en dépend. La présence des créances représente des liquidités en moins au sein de la trésorerie. Sachez que la production d’un service coûte toujours de l’argent et que si l’organisme n’est pas rémunéré immédiatement par les clients, cela pose des problèmes. Il y a également un décalage entre les sorties ainsi que les entrées d’argent.

Puisque les créances ont des impacts sur la trésorerie d’une société, retenez qu’elles réduisent aussi le besoin en fonds de roulement (BFR). C’est surtout désastreux si les délais de paiement sont plus longs et que les créances sont nombreuses. Avec le temps, cela risque de ralentir l’activité de la société en question. 

Astuces pour gérer au mieux les créances

En ce moment, différentes entreprises recensent des retards de paiement. Afin d’éviter une telle situation, la mise en place d’une stratégie qui permet de diminuer les risques d’impayés s’impose. La meilleure manière d’y arriver, c’est de toujours tenir sa comptabilité à jour. Il s’implique en même temps que la relation client soit bien suivie depuis le début jusqu’au paiement de la facture. Il est également utile d’identifier les clients qui ont tendance à dépasser les délais de paiement. Les comptables utilisent le plus souvent le logiciel Excel pour s’en charger. Il existe aussi le logiciel de gestion de trésorerie qui informe en cas de retard de règlement. Si les retards ont déjà lieu, il est crucial d’essayer de comprendre les causes. Une fois le facteur déterminé, il devient beaucoup plus simple de trouver une solution. La société peut par exemple privilégier les moyens de paiement automatique avec RIB, mais avec une autorisation de prélèvement.

Assistance et recommandations par un avocat en droit des marques
Où trouver des renseignements sur une entreprise ?